Le rouissage du lin

Avant de prendre la forme textile irrégulière et pleine de charme que nous lui connaissons tous, le lin est soumis à de nombreuses étapes. Ainsi de sa culture jusqu’à son tissage le lin va subir différentes transformations qui vont permettre à sa fibre d’être exploitable. Aujourd’hui nous vous parlons de l’une des étapes les plus méticuleuses et importante de la filière du lin : le rouissage du lin.

Qu’est-ce que le rouissage du lin ?

Le rouissage du lin est une opération qui consiste à séparer les fibres textiles du lin de la partie ligneuse de la plante. Mais comment ça marche exactement ?

À la suite de l’arrache du lin par le liniculteur, les pailles rester au sol vont être balayer par la pluie et le vent ce qui va favoriser l’apparition de micro-organisme qui vont venir séparer les fibres entre elles. Intimement lié à la météo, le rouissage peut durer entre 3 semaines et 3 mois selon les conditions et se compose de différentes étapes.

Le retournage du lin

Durant le rouissage, le liniculteur doit veiller à retourner régulièrement les andains afin d’obtenir un rouissage homogène. En effet, le lin ne doit ni être trop roui ni pas assez afin d’obtenir une qualité de fibre parfaite qui pourra être exploité par les industries textiles.

Le décapsulage

Pendant la période de rouissage, le liniculteur va également en profiter pour récolter les graines présentes sur les pailles au sol. Cette opération appeler le décapsulage permet de récupérer les graines pour les replanter la saison prochaine ou bien pour les utiliser pour la fabrication d’huile ou de farine de lin. Et oui dans l’agriculture du lin rien ne se perd !

L’enroulage du lin

Dernière étape du rouissage du lin, l’enroulage du lin se fait lorsque les pailles sont parfaitement sèches et prêtes à être exploitées. Le liniculteur va ainsi enrouler en balles les pailles puis les stocker avant leur passage au teillage. Le teillage est un procédé mécanique qui permet de séparer à nouveau les fibres textiles par broyage et battage du lin.

Le rouissage une étape essentielle pour la qualité du lin

Le rouissage est une étape essentielle de la filière du lin. En effet, c’est cette opération qui va déterminer la qualité du lin. Si le rouissage est trop avancé, le lin sera trop sec et devra être brulé directement sur les champs faisant perdre toute la récolte. Si ce dernier n’est pas assez roui, il ne sera pas teillable et ne pourra donc pas être vendu. Certaines industries sont très exigeantes sur le rouissage du lin afin d’obtenir un textile d’une qualité irréprochable.

Vous l’aurez compris le rouissage du lin est une étape primordiale, chez Pol and Rosa nous veillons nous même à travailler avec des fournisseurs de lin d’une qualité irréprochable afin de vous offrir des articles irréprochables.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *